Soupçons de relents terroristes : Le PNP confirme ses pratiques fondamentalistes

0
1092

Ses modes opératoires avaient semé le doute. La violence dont il use lors des manifestations avait installé la crainte. Ses procédés manquaient d’élégance politique. Jusqu’à ce que ses réunions hebdomadaires révèlent la certitude de ce que le Parti National Panafricain n’est pas qu’un parti politique mais plutôt une communauté d’hommes et de femmes aux relents terroristes et fondamentalistes.

Du moins, c’est ce que révèlent les images et le constat faits sur place ce samedi. Lors de sa réunion, les détails et les discours témoignent et sont constitutifs d’un ordre autre que politique. Sûrement religieux. Sinon fondamentaliste. Et conséquemment terroriste. Les thèmes abordés ressemblent fort à un endoctrinement. A cette réunion du PNP comme à toutes ses réunions, les femmes sont séparées des hommes. Interdiction est faite aux femmes de se mélanger aux hommes. C’est une évidence.

Des faits qui dans un premier instruisent et établissent de façon concrète que le PNP est un parti qui ne défend pas l’égalité entre hommes et femmes. Et c’est dangereux pour un parti politique qui aspire être aux commandes des affaires d’un pays moderne comme le Togo de s’offrir des pratiques aussi moyenâgeuses.

Plus loin, cette manière de séparer les hommes des femmes lors d’un rassemblement est digne des habitudes fondamentalistes, intégristes. Ce qui vient alors confirmer les persistantes informations de l’enrôlement du leader du parti Tikpi Atchadam il y a quelques années dans un camp djihadiste en Somalie. De quoi inquiéter et amener les autorités à réagir comme cela est de coutume.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here