Attribution de 20% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs / Faure GNASSINGBE somme ses ministres d’aller vite

0
452

C’est un Président de la République Togolaise très en courroux qui a ouvert mercredi à Lomé la séance hebdomadaire du conseil des Ministres à en croire une source qui a requis l’anonymat.

En effet, mécontent de ce que depuis plusieurs mois que son gouvernement a pris la mesure de faire bénéficier les jeunes et femmes entrepreneurs de 20% de part des marchés publics au titre de l’année budgétaire 2018, grande chose ne soit encore faite, il a donné une instruction ferme aux Ministres afin qu’ils prennent « toutes les dispositions idoines pour que cette mesure soit traduite rapidement dans la réalité », a annoncé le communiqué rendu public à l’issu du conseil.

Annoncée lors de son message de vœux à la Nation par le Président de la République au titre de l’année 2018, cette mesure a été officiellement prise par la suite en conseil des Ministres et vise à accompagner la croissance des entreprises créées par des jeunes et des femmes qui, pour diverses raisons, sont incapables de tenir dans la concurrence avec les grandes entreprises dans le cadre des avis d’appel d’offres pour les marchés publics.

Plusieurs mois après son entrée en vigueur, les points de mise en œuvre qui parviennent au Chef de l’Etat ne semblent guère le convaincre de ce que la mesure a effectivement commencé à profiter à ses bénéficiaires cibles. D’où la colère de Faure GNASSINGBE dont l’attachement à l’autonomisation des couches vulnérables reste sans ambiguïté, témoignent plusieurs sources autour de l’homme du peuple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here