Togo : L’opposition reconnaît l’échec des marches

0
879

C’est un euphémisme que de clamer que les marches de l’opposition menées par Jean-Pierre Fabre, Brigitte Adjamagbo-Johnson et autres ont échoué. Les Togolais le savent car ils en ont fait le constat et en tirent les leçons qui s’imposent. Même ces leaders de l’opposition en ont conscience. Ils l’ont ouvertement exprimé sur la radio internationale RFI.

Dans un élan de diagnostic, les responsables de l’opposition constatent « le manque d’engouement des populations pour les marches ». Que ce soit à Lomé ou dans les autres villes, l’opposition souffre énormément pour drainer du monde. Il ne pouvait en être autrement puisqu’elle fait marcher femmes, jeunes et vieux depuis Août 2017, espérant conquérir par la rue le pouvoir qu’elle n’a pu gagner par les urnes.

Face à ce constat amer, elle a décidé d’organiser une ville morte le lundi prochain. Une initiative à laquelle elle a eu maintes fois recours dans le passé mais qui s’est révélée toute aussi inefficace. Car les populations n’adhèrent pas aux instructions leur demandant de laisser leur travail pour soutenir l’opposition, en restant dans leurs maisons.
Il faut dire que pour justifier ce projet, Brigitte Adjamagbo-Jonhson estime que c’est pour éviter aux populations des répressions systématiques par les forces de l’ordre. Ce qui est une contre-vérité. Puisqu’à aucun moment le gouvernement n’a interdit les marches, ni aucune autre manifestation publique. Ce qui a été recommandé aux acteurs de l’opposition, conformément aux lois en vigueur, c’est de revoir l’itinéraire. Et un itinéraire est d’ailleurs défini. Seulement que l’opposition ne veut pas obtempérer et exige marcher sur la route inter-Etats.

Ce n’est pas la première fois que l’opposition lance une journée morte. Mais jamais le mot d’ordre n’a été suivi.
Il est visible que l’opposition va de coq en âne et veut faire feu de tout bois pour accéder à la magistrature suprême. Que ce soit dans sa stratégie, dans ses publications ou dans les propos de ses responsables, elle manque de cohérence et de logique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here