Politique nationale: De profondes dissensions au sein de la C14

0
692

Ils sont de plus en plus nombreux. Ces grains de sable qui grippent la machine politique de ces fantassins de l’opposition. Bien que la division en son sein soit lointaine, elle est désormais plus visible. A la Coalition des 14 partis de l’opposition, les intérêts ne sont plus communs et les différences forcent les lignes. Et chaque jour apporte son lot de clarifications.

Au menu et au départ une désolidarisation. En juillet dernier, le Parti National Panafricain (PNP) décidait de ne pas s’associer aux 13 autres partis politiques de la coalition de l’opposition pour les manifestations prévues la semaine suivante à l’intérieur du pays. Le MCD, mouvement politique membre de la C14 n’a pas aussi voulu du boycott. Et il n’a pas hésité à le clamer haut et fort, conviant ainsi ses militants à se faire recenser contrairement au mot d’ordre de la coalition. Pareil cas, des mois plutôt où Jean-Pierre Fabre ne se reconnaissait pas dans l’appel à manifester lancé par le PNP en mars. C’est aussi le cas samedi dernier pendant que l’un était dans la rue, l’autre mobilisait ses militants pour le recensement électoral prorogé.

Au-delà des faits précis, les positions divergentes affichées en public sont récurrentes et renseignent sur le malaise au sein de la coalition. Ceci avait été d’ailleurs reconnu par la Coordinatrice Brigitte Kafui Adjamgbo-Johnson sur VICTOIRE FM. Dans un communiqué publié en août, la coalition admet à mots voilés cette division en son sein. Elle accuse le pouvoir en oubliant que sa vision étriquée du champ politique à travers les acquis sociaux et les aspirations populaires est un déni démocratique.

Plus d’un an déjà que sans procès contradictoire, la bande à Jean-Pierre Fabre râle, juge, condamne sans aucune place au débat avec en creux la violence. La violence ou la haine n’est pas un projet politique. En détruisant les biens publics et violentant des honnêtes citoyens qui ne reconnaissent pas dans les manifestations ne sert aucune cause, bien au contraire. Sauf qu’à exposer la fragilité des convictions qui émeuvent les positions intéressées de l’opposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here