Supposée préparation d’un dauphin GNASSINGBÉ : De l’intox pour salir la démocratie togolaise

0
698

Il se fait que le pouvoir de Faure GNASSINGBÉ est l’objet de calomnies, de mensonges et d’intoxications de tout genre. Ceci pour déstabiliser le régime et mobiliser les populations contre le pouvoir de Lomé.
Depuis quelques jours, les manipulateurs parlent de dauphinat. Le Président de la République serait entrain de préparer un dauphin issu de sa famille. Une nouvelle invention des adversaires de Faure Gnassingbé.

C’est un grossier mensonge et une affabulation en somme. Ceci parce que jusqu’à preuve du contraire, le Togo reste une démocratie où seule l’onction du suffrage universel élit le Président de la République. Il ne saurait être possible donc pour le Chef de l’État d’échafauder un plan de succession clanique au détriment de l’alternance qui organise le jeu démocratique. Surtout pas en ces périodes de réformes politiques et constitutionnelles.

Depuis son arrivée au pouvoir, la fratrie du Président de la République est restée dans une certaine mesure très loin du pouvoir. Dans les arcanes du pouvoir, on retrouve presque pas de GNASSINGBÉ. Ce qui fait d’ailleurs le charme de la gouvernance du Chef de l’État. C’est d’ailleurs au nom de cette démocratie que Faure Gnassingbé ne peut interdire à quiconque, fut-il membre de sa famille biologique ou portant peut-être par hasard le même nom, d’être candidat s’il remplit les conditions légales.

Actuellement, aucun signe ne témoigne de la présence d’un héritier présomptif à l’ambition successorale. Tous les observateurs de la vie politique locale en conviennent.
C’est de toute évidence un thème de campagne que mûrit la C14 même si elle se refuse d’intégrer le processus électoral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here