Togo : Edem KODJO ou l’offre rejetée d’une médiation sonnante et trébuchante

1
2926
Edem Kodjo
Edem Kodjo

Du haut de ses 80 ans, le très controversé ancien Premier Ministre togolais, Edem KODJO fait parler de lui depuis quelques jours dans le débat public de son pays. Un droit sans doute légitime pour cet acteur politique d’apporter sa pierre à l’édification d’un Togo paisible qui réunit ses fils et filles autour de l’idéal du développement. Seulement, l’octogénaire a préféré descendre dans les égouts puants en adoptant un registre lexical plutôt surprenant qui a poussé votre média à en chercher les causes.

De nos investigations, il ressort, selon ses proches, notamment que l’ex Premier Ministre a décidé de manifester son mécontentement face au refus du N°1 Togolais de l’arroser de ressources publiques contre l’offre d’une médiation qu’il a présentée avec insistance dans le cade de la récente situation politique qu’a traversée le Togo.

En effet, plusieurs sources ont unanimement confirmé que Monsieur Edem KODJO a bel et bien démarché des autorités de la sous-région pour se faire désigner comme l’émissaire de la commission de la CEDEAO dans la résolution de la situation intérieure du Togo en faisant valoir l’expérience qu’il a eue en République Démocratique du Congo entre autres. Laquelle expérience ne lui est d’ailleurs pas favorable au regard des actes de peu de probité qu’il y a posés et sur lesquels nous reviendrons.

Après qu’il ait échoué dans ses tentatives de se faire désigner comme médiateur de la CEDEAO, il s’est rabattu sur les plus hautes autorités togolaises pour tenter une cooptation pour des services de bons offices auprès des opposants et acteurs religieux togolais contre une offre financière qu’il a faite et qui était bien faramineuse. Son prétexte, c’est qu’il connaît bien ces personnes et sait sur quelles fibres agir pour les faire fléchir.

L’indifférence voire les refus opposés à ses offres constituent les principaux mobiles des diatribes actuelles de l’ancien premier ministre Edem KODJO dans un contexte où le peuple togolais a tourné la page des tergiversations.

1 COMMENTAIRE

  1. Laissez le vieux dire ce qu’il pense.
    Toutes les offres au monde sont à deux vitesses. L’offre technique et l’offre financière.
    Ce n’est pas parce que sont offre n’est pas passée qu’il n’a plus le droit de rappeler son opinion et surtout qu’il en a fait une.
    Pourquoi vous voulez qu’il ne s’indigne pas. Tout échec cuisant fait mal; et il faut se libérer du mal en s’exprimant. c’est ce qu’à fait le vieux. Vous le connaissons une peu groumant et très avare. Laissez-le se chercher.
    #JeViensDuTogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here